27 janvier 2013

Emergence

Faire émerger des projets agroécologiques

sur le territoire de Durtal

 

L’association Emergence

L’association Emergence a été créée le 16 août 2012 à Durtal. Son objectif vise à faciliter l’émergence d’initiatives citoyennes pour d’une part l’expérimentation agro-écologique et d’autre part la transition du territoire vers plus d’autonomie, par la relocalisation des productions répondant aux besoins de ce territoire (alimentation, énergie, habitat).

Présentation de la problématique

On observe depuis quelques années en zone urbaine, périurbaine, voire rurale, une forte demande en produits alimentaires de proximité et de qualité, que l’offre actuelle n’arrive pas à satisfaire. Ce déséquilibre offre/demande, observé dans toutes les régions de France, concerne tous les segments de marché : AMAP , paniers, marchés, restauration collective, réseaux de distribution… Le redéploiement d’une agriculture de proximité dans le cadre de Systèmes Alimentaires Locaux (systèmes basés sur une coopération entre producteurs, responsables d’approvisionnement, consommateurs et acteurs du développement local) permettrait de répondre à l’attente des consommateurs et de la société. Par ailleurs, de nombreuses installations agricoles (reprise ou création) s’effectuent « hors du cadre familial », permettant un renouvellement des générations en agriculture. Mais ce public, par ses spécificités et les difficultés particulières qu’il peut rencontrer, invite à repenser l’accompagnement des projets d’installation agricole pour en assurer la pérennité. Le parcours à l’installation est en effet rendu plus difficile pour des personnes non originaires du monde agricole, qui peuvent rencontrer un certain nombre de freins :

  • le manque d’expérience et de pratique du métier ;
  • la gestion de la transition entre mode de vie « urbain » et activité agricole ;
  • l’accès au foncier et au logement ;
  • l’insertion personnelle et professionnelle dans les territoires et le milieu agricole ;
  • un déficit de compétences techniques, commerciales et entrepreneuriales ;
  • un manque d’outils d’accompagnement et de référentiels sur ce type d’installations.

La limitation du risque et l’accompagnement par un réseau d’agriculteurs et de partenaires contribuent à lever ces différents freins pour permettre des installations pérennes.

Les spécificités des projets de création de ferme appliquant les principes de la permaculture

Les créateurs de ferme appliquant les principes de la permaculture sont des pionniers isolés qui ne bénéficient que de peu de soutien. En effet, leur parcours et leur projet sont à tout le moins atypiques et font l’objet d’incompréhension de la part de l’ensemble des acteurs de l’installation agricole. L’absence de références technico-économiques et de précédents connus et reconnus ne permet pas de les faire apparaître comme étant viables. Il est nécessaire de les soutenir et de les accompagner dans leurs projets, de leur apporter des outils, savoir et savoir-faire afin qu’ils se réalisent.

Description des activités prévues

Production et transformation

L’activité principale consistera en une production maraîchère biologique. Mais d’autres ateliers seront également mis en place afin de répondre aux exigences de cohérence agronomique des fermes, des besoins alimentaires du territoire et des souhaits des porteurs de projet. Seront notamment possibles des productions arboricoles, de PPAM (plantes à parfum aromatiques et médicinales), du petit élevage (volailles, ovins) ainsi que de semences. Par ailleurs, une partie de cette production a vocation à être transformée. Les éventuelles surproductions saisonnières pourront ainsi être mutualisées et valorisées.

Le test d’activité comme réponse aux besoins des porteurs de projet

Le test d’activité agricole consiste à tester – tout en étant accompagné par un réseau d’agriculteurs et techniciens tuteurs formés – un projet de création d’une activité agricole, dans un cadre juridique et matériel sécurisé, sur un lieu donné et pour un temps défini. Pendant cette phase de test, il n’y a pas de création effective d’entreprise agricole, mais une mise en situation en « grandeur réelle » dans une structure immatriculée qui « héberge » le porteur de projet.

Voir en plein écran

Un espace-test, ou dispositif de test d’activité, est une configuration fonctionnelle offrant l’ensemble des conditions nécessaires à un test d’activité, c’est-à-dire articulant – dans des configurations locales toujours singulières – 5 fonctions principales :

  • fournir un cadre légal pour l’activité testée (du stage l’hébergement juridique de l’activité testée) => fonction « COUVEUSE » ;
  • mettre à disposition des moyens pour expérimenter (foncier, matériel, atelier, fond de roulement, réseau de partenaires, services annexes, etc.) => fonction « PEPINIERE » ;
  • proposer un dispositif d’accompagnement et de suivi ;
  • gérer le dispositif d’espace-test ;
  • animer le dispositif d’espace-test.

Un tel dispositif vise à créer un cadre sécurisé pour l’expérimentation et à assurer la réversibilité du processus.

Développer les débouchés sur le territoire

Le projet a pour ambition de répondre en partie aux besoins alimentaires du territoire autour de Durtal. C’est pourquoi la structure devra s’attacher à développer différents circuits de proximité, avec l’aide de ses partenaires : point de vente collectif, plateforme d’approvisionnement de la restauration collective locale, AMAP… Ce développement sera l’occasion de créer des liens avec les autres producteurs du territoire.

Accueil

Des activités d’accueil prenant pour support les fermes du dispositif seront mises en place au fur et à mesure. Il s’agira d’accueil pédagogique (essentiellement à destination des scolaires) et touristique (hébergement en gîte et en camping et à la ferme), mais aussi de l’organisation de formations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *